31 décembre 2004

L'annulation indispensable de la dette des pays du Sud

Envoyer cette lettre à Monsieur Jacques Chirac, Président de la République française, Palais de l'Elysée, 75000 Paris.

Objets : -demande d'une négociation au futur sommet du G.8 de l'annulation de la dette des pays sous-développés.

 

Monsieur le Président,

L'Asie du Sud vient de vivre une catastrophe naturelle sans précédent. Les associations humanitaires comptent à ce jour plus de cent mille morts et plusieurs milliers de disparus. S'ajoute au drame humain, une crise économique terrible que ces pays d'Asie, déjà étouffés par leur dette, devront surmonter. Malgré les aides généreuses de la France et de la Communauté Internationale, il sera extrêmement difficile pour les pays touchés par ce drame de se reconstruire.

Monsieur le Président, vous vous êtes récemment prononcé pour un moratoire sur la dette des pays touchés par la récente catastrophe. Je vous remercie pour ce geste politique fort, mais vous le savez, néanmoins insuffisant.  

Monsieur le Président, nous savons votre attachement au problème du sous-développement dans cette région du monde. Au vue des conséquences humaines et économiques de la catastrophe naturelle d'Asie du Sud, n'est-ce pas le moment de négocier au futur sommet du G.8 l'annulation de la dette des pays sous-développés ? Je comprends la difficulté de cette requète, cependant les populations des pays du Sud ont trop longtemps souffert de cette sanction économique.

Monsieur le président, je fais appel à votre courage politique pour l'avenir des pays du Sud dans la Communauté Internationale.

Veuillez aggréer Monsieur le Président l'expression de ma sincère gratitude. 

     

Posté par jaccuse à 13:43 - Permalien [#]