19 décembre 2004

"Non à la constitution !"

"J'accuse" appelle à voter "non" au traité constitutionnel Européen pour les raisons suivantes :

_Ce traité constitutionnel est un traité libéral, à l'image de sa partie 3 basée sur la concurrence libre et non-faussée. C'est la première fois dans l'histoire, qu'une constitution contient une orientation politique et économique.

_L'interdiction d'armonisation fiscale et sociale, entraînera un très fort accroissement des délocalisations et donc du chômage. ( Pour certains nouveaux pays entrant, le taux d'imposition sur les bénéfices des entreprises s'approche de 0%, alors qu'en France il atteint les 30%. Les patrons n'hésiteront pas longtemps !)

_Ce traité n'est pas démocratique car il donne les pleins pouvoirs à la commission Européene, dont les commissaires ( exemple : Mr Bolkenstein ) n'ont pas été élus par le peuple. Le parlement Européen,( qui est lui, élu par le peuple ), n'aura qu'un pouvoir consultatif.

_La charte des droits fondamentaux ne représente aucune contrainte institutionnelle pour les pays membres car elle comprend uniquement les droits déjà existants dans leur constitution. C'est pour cela que les droits sociaux et certains droits comme celui du divorce, de l'avortement, ou de la contraception ne figurent pas dans cette charte.

_Ce traité ( contrairement à ce qu'il en est dit ) ne défendra pas notre service publique ( qui n'est cité qu'une fois dans le traité ) et tous les secteurs professionnels peu rentables mais néanmoins indispensable au bon fonctionnement de notre société. ( Culture, recherche, éducation, environnement ) Les subventions données à tous ces secteurs seront d'ailleurs contrôlées par la commission, qui veillera à ce qu'elles ne génent pas les régles de la concurrence.

_Ce traité prétend défendre la paix, alors qu'il oblige les états membres de l'Union Européenne à augmenter durablement leur budjet militaire. La politique de défense perdra son autonomie, car elle serait alignée sur celle de l'OTAN.

_Ce traité portera atteinte à nos acquis sociaux, non reconnus dans le texte, et qui, selon le MEDEF et la commission européenne, sont un frein à la compétitivité des entreprises.

_Les exigences financières de la banque centrale européenne indépendante encourageront sur le plan national des mesures anti-sociales et réactionnaires.

_Ce traité sera très difficilement modifiable car chaque proposition de changement doit être voté à l'unanimité au conseil européen.

_Une vraie politique sociale sur le plan national devenant impossible, et une mise en concurrence des peuples européens devenant constante, les partis populistes d'extrême droite auront un avenir politique certain.

_Ce traité n'adhère pas à la déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 qui reconnaît les droits sociaux collectifs, mais à la convention Européenne des droits de l'Homme qui elle ne les reconnaît pas .

Mesdames messieurs, ne vous laissez pas influencer par les hommes politiques de droite comme de gauche qui tentent d'appliquer la pensée unique. Ils jouent sur vos peurs en vous faisant croire que ce traité est le seul possible et qu'une victoire du "non" serait une catastrophe.

"J'accuse" appelle au courage politique et au refus du fatalisme.

Pour une Europe sociale et humaniste, le 29 Mai, votez "non" au traité constitutionnel européen. 

Posté par jaccuse à 16:34 - Permalien [#]