15 décembre 2004

Nouvelle régression pour les intermittents.

envoyer cette lettre au: Ministre de la Culture, ministère de la culture, 75000 Paris. Attention il n'est pas nécessaire d'affranchir les lettres lorsqu'on écrit à un ministère.

Objet : Demande d'annulation du projet de carte professionnelle pour les intermittents du spéctacle.

 

Monsieur le ministre,

Je m'inquiète beaucoup de la situation des intermittents du spéctacle. Nul ne peut nier la crise financière du régime d'indemnisation de l'UNEDIC et le besoin urgent de nouvelles réformes.

Cependant, les mesures du décret de votre prédécesseur datant du 26 juin 2003, n'ont pas résolu le problème financier de ce régime, et ont sanctionné socialement et professionnellement les intermittents qui sont, monsieur le ministre, les premières victimes de cette crise et non les responsables.

En plus de la hausse du temps de travail obligatoire ( 507 heures sur 10 mois au lieu de 12 ) de la baisse des allocations devenant inférieures au SMIC et de la suppression des congès maladie, je viens d'apprendre l'existence d'un projet de carte professionnelle qui donnerait droit aux allocations de l'UNEDIC. Monsieur le ministre, ce projet n'est pas concevable car il exclurait du métier bon nombre d'artistes selon des critères encore inconnus à ce jour, et les priverait d'un droit fondamental inscrit dans le code du travail, le droit au chômage.

Je vous demande monsieur le ministre de retirer ce projet qui serait une régression supplémentaire dans le monde du spéctacle.

Soyez convaincu, monsieur, de ma détermination.

Posté par jaccuse à 14:21 - Permalien [#]